Vapoter en étant enceinte en 2020

Vapoter en étant enceinte en 2020
Si je vape alors que je suis enceinte, qu'est-ce-que mon bébé et moi risquons ? Nicotine et grossesse : on vous renseigne sur le fait de fumer pendant la grossesse. Conscientes du danger représenté par le tabac durant cette période, de nombreuses futures mamans ne parviennent pourtant pas à arrêter la cigarette. Elles continuent alors de fumer ouvertement ou en cachette. D'autres décident de se tourner vers la cigarette électronique. La question est alors de savoir si vapoter est réellement sans risque pour la santé du fœtus et celle de la mère.

Vapoter enceinte 2020

• [FLASH INFO] : Mort de Michel Reynaud, pionnier de l’addictologie en France

C’est un combat de santé publique que Michel Reynaud aurait sûrement mené avec fougue : privilégier le vapotage pour les femmes enceintes.

Des études inédites, en effet, montrent ces jours-ci le grand intérêt de vapoter plutôt que de fumer lorsque la femme attend un enfant, car cela permet notamment de réduire le risque de prématurité pour l’enfant. Mais voilà, Michel Reynaud, un des fondateurs de l’addictologie en France, ne pourra pas le conduire. Il avait tout juste 70 ans. Lire la suite.

J'ai fumé la cigarette électronique, enceinte !

Soyons clairs dès le départ, le mieux serai tout bonnement d' arrêter de fumer des cigarettes classiques mais également d'éviter l'utilisation de substitut nicotiniques. Nous vous avions déjà présenté, dans un précédent article, les dangers liés au vapotage pendant la grossesse (vapotage passif femme enceinte, lait maternel, fausse couche, etc.).

En effet, plusieurs études ont démontré que la vapoteuse a contribué au sevrage tabagique de nombreux fumeurs. Plusieurs d’entre eux confirment que la e-cigarette leur a permis d’arrêter le tabac, d’améliorer leur santé et leur bien-être. Même si ses effets à long terme restent inconnus, la cigarette électronique demeure donc beaucoup moins dangereuse que la cigarette conventionnelle.

Aujourd'hui, les recherches avancent, une étude récente auprès de femmes enceintes permet de confirmer les premières analyses.

Une étude irlandaise qui se veut rassurante

La cigarette électronique pour la femme enceinte soulève des interrogations légitimes. Nous vous avions déjà détaillé le peu d’études à ce sujet. Une note d’informations produite par le groupe « Smoking in Pregnancy Challenge Group » met en évidence les connaissances actuelles. Adressée prioritairement aux personnels soignants accompagnant les femmes enceintes, elle préconise les bonnes pratiques dans le suivi de la grossesse.

Cette dernière étude irlandaise publiée le 9 février 2020 dans le British Journal of Obstetrics and Gynaecology peut rassurer bon nombre de vapoteuses enceintes. L'étude menée par Brendan P.McDonnell, Evan Bergin et Carmen Regan porte sur l’analyse du poids moyen des nourrissons à la naissance, la gestation à l'accouchement, et l’incidence de l'insuffisance pondérale à la naissance.

L’étude porte sur 254 vapoteuses et 195 vapo fumeuses. Les résultats obtenus ont été comparés à un groupe de femmes fumeuses, et non fumeuses, du même hôpital durant la même période d’étude.

Elle révèle que les nourrissons nés de vapoteuses ont un poids à la naissance moyen de 3470 g, ce qui est similaire à celui des non-fumeuses (3471 g), tandis que le poids moyen des bébés nés de fumeuses est de 3166 g.

Concernant la gestation moyenne, pour :

  • • Une non-fumeuse : 39 SA + 4
  • • Une vapoteuse : 39 SA + 3
  • • Une vapo fumeuse : 39 SA + 0
  • • Une fumeuse : 39 SA + 2

Ainsi les chiffres pour une vapoteuse se rapprochent de la gestation moyenne d’une non-fumeuse. Les auteurs concluent : « les utilisatrices enceintes de cigarettes électroniques donnent naissance à des enfants ayant un poids à la naissance similaire à celui des non-fumeuses. Les femmes enceintes qui combinent cigarettes et cigarettes électroniques ont des résultats similaires à des fumeurs ».

Pour en savoir plus n'hésitez pas à consulter le détail de l’étude.

Cette nouvelle étude irlandaise vient confirmer l’étude réalisée en janvier 2019, publiée dans le journal américain d’obstétrique et de gynécologie qui conclut déjà sur : « l’utilisation de cigarettes électroniques pendant la grossesse n’est pas associée à un faible poids à la naissance ou à un accouchement prématuré. Les résultats maternels et néo-nataux semblent similaires à ceux des non-fumeuses ».

Les raisons les plus courantes de l’usage d'un vaporisateur personnel pendant la grossesse sont l’arrêt du tabac, la prévention d’un retour au tabac et la réduction des effets nocifs. Ainsi, toute incertitude sur les méfaits ou les risques de la vape pendant la grossesse est susceptible de décourager les fumeuses enceintes de recourir au vapotage.

L’attitude incohérente des professionnels de la santé à l’égard du vapotage montre qu’il est urgent de leur donner des conseils.

Nous vous encourageons à privilégier un arrêt total de la cigarette traditionnelle, mais également de la vape en cas de grossesse. Cependant, nous savons à quel point cet arrêt brutal peut être difficile, voire insurmontable pour certaines.

N’hésitez pas à vous entourer du personnel soignant pour vous accompagner tout au long de votre grossesse.

Publié le 30-06-2020 | Mis à jour le 30-06-2020

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.